Rencontre annuelle du Comité Consultatif Technique du réseau ABNE à Addis Abeba

Le Comité consultatif technique (CCT) du réseau ABNE de l’Agence du NEPAD a tenu sa réunion annuelle du 15 au 16 novembre 2017 au siège de l’Union africaine à Addis-Abeba, en Éthiopie.

La rencontre a été officiellement ouverte par le président du CCT, le Dr. Dave Keetch, et par M. Hambani Masheleni, responsable des politiques, ressources humaines, science et technologie, de l’Union africaine (UA). M. Lawrence Kent, Senior Programme Officer à Bill et Melinda Gates Foundation (BMGF) et Dr Douglas Buhler, Directeur de AgBioResearch et Vice-président adjoint chargé de la recherche et des études supérieures à la Michigan State University (MSU) étaient également présents.

Vue d’une partie des membres du TAC au cours de la rencontre annuelle à Addis Ababa

Dans son allocution d’ouverture, Dr. Keetch a exprimé sa gratitude à l’UA pour avoir abrité la rencontre de cette année et a déclaré que c’était un privilège de rencontrer à nouveau les membres du CCT pour évaluer les progrès réalisés par ABNE en 2017 et fournir les orientations nécessaires pour la prochaine année. M. Hambani Masheleni, au nom du Dr. Mahama Ouedraogo, Directeur des ressources humaines, de la science et de la technologie de l’UA, a souhaité la bienvenue à ses invités et assuré que l’UA continuerait à travailler étroitement avec ABNE et fournirait le soutien nécessaire au programme pour la mise en œuvre de systèmes fonctionnels de régulation de la biosécurité en Afrique. M. Lawrence Kent a déclaré que la fondation BMGF appréciait l’impact du réseau ABNE de l’Agence du NEPAD sur le terrain et appréciait également l’engagement fort de la direction du NEPAD à assurer la durabilité du programme ABNE. Dr Buhler, a réaffirmé le soutien de MSU à l’initiative du programme ABNE et a exprimé l’engagement de MSU à renforcer ce partenariat et à continuer à fournir un soutien technique, à travers des formations et des voyages d’étude internationaux.

Au cours de la rencontre, les membres du CCT ont eu l’occasion d’examiner le rapport annuel 2017 du réseau ABNE et de faire des recommandations pour l’année 2018. Après deux jours de travaux, le CCT a félicité la direction et le personnel du réseau ABNE pour les progrès accomplis en 2017. L’appui apporté par ABNE aux pays africains pour la mise en œuvre de systèmes fonctionnels de régulation de la biosécurité a été très bien appréciée en particulier dans des pays comme le Cameroun, l’Éthiopie, le Mozambique, le Nigéria, le Swaziland, l’Ouganda et la Zambie.

Parmi les principales recommandations formulées par les membres du CCT, figure la nécessité de rester concentré sur les activités axées sur l’impact en 2018 et de s’associer avec d’autres fournisseurs de services de biosécurité pour assurer la synergie et mieux tirer parti des ressources limitées. Le CCT a particulièrement soutenu la mise en place de réseaux d’experts à travers le continent pour aider à étendre le soutien d’ABNE aux pays africains et a encouragé ABNE à trouver le meilleur moyen de faciliter la contribution de ces réseaux pour un meilleur impact sur le terrain.

Parmi les autres recommandations, le CCT a félicité l’ABNE pour l’excellent travail accompli pour soutenir la participation des pays africains aux négociations sur la Convention sur la diversité biologique et ses protocoles. Le CCT a également exhorté le réseau ABNE à continuer à travailler en étroite collaboration avec la cellule Ressources humaines, science et technologie de l’UA afin de mieux optimiser la participation des pays africains à ces importants forums de négociation internationaux.