Atelier de consultation et de formation sur la règlementation du Gene Drive pour des acteurs de la biosécurité en Afrique de l’Ouest

Le réseau ABNE de l’Agence du NEPAD, en partenariat avec le Donald Danforth Plant Science Center (DDPSC), a organisé un atelier de consultation et de formation sur les aspects réglementaires de la technologie Gene Drive, du 16 au 18 octobre 2018 à Dakar, au Sénégal.
Vingt participants ont participé à l’atelier, principalement des acteurs nationaux de la biosécurité du Burkina Faso, du Mali et du Sénégal et des experts de l’Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA).

Vue des participants au cours de la rencontre

L’objectif de cet atelier était de développer une bonne compréhension des bases de la technologie «Gene Drive» et de ses applications potentielles dans divers secteurs, notamment la santé et l’agriculture, et de jeter les bases d’une évaluation des risques pour la prise de décision concernant l’utilisation d’organismes modifiés basée sur la technologie Gene Drive. Il était également attendu que les interactions entre les participants à l’atelier puissent contribuer à établir des relations solides, fondées sur la confiance, en vue de la mise en place de cadres fonctionnels pour l’examen coordonné des demandes d’autorisation pour l’utilisation du Gene Drive et en vue de l’élaboration de politiques en collaboration dans les pays et au niveau régional.

Au cours de la rencontre, des experts de l’Agence du NEPAD, de DDPSC et de Foundation for the National Institutes of Health (FNIH) ont partagé leurs connaissances et leurs expériences sur des sujets liés à la lutte contre les vecteurs du paludisme en Afrique, à la science fondamentale du Gene Drive, à l’introduction à l’utilisation de modélisation du paludisme pour mieux guider les politiques, l’évaluation des risques pour les organismes (plantes, animaux, insectes et microbes), l’évaluation des risques pour la lutte biologique, le contexte réglementaire et politique du Gene Drive en Afrique. Les présentations ont été suivies d’études de cas pratiques et d’exercices permettant aux participants d’améliorer leur compréhension et leurs compétences en matière d’évaluation et de gestion des risques pour l’examen des applications du Gene Drive.

Groupe de participants au cours de la rencontre

La technologie Gene Drive est l’une des technologies émergentes recommandées par le Groupe d’experts sur les technologies émergentes (APET) de l’Union africaine et adoptées par le sommet de l’UA comme un des outils prometteurs qui contribueraient à éradiquer le paludisme en Afrique d’ici 2030. Cet atelier de formation fait suite à un série d’autres rencontres organisées par l’Agence du NEPAD et ses partenaires pour renforcer les capacités des régulateurs africains de la biosécurité et des principaux acteurs sur les réglementations relatives à la technologie Gene Drive en vue de la mise en place et de la mise en œuvre de plateformes régionales pour la gestion intégrée des vecteurs en Afrique.